Comen i lé tout’ do moun, Bonjour tout le monde, 

Mwin la décid fèr un’ page rienk’ sur la lang’ kréol. Po mwin le kréol rényonais lé pa pareil  ban’ kréol antillais pars ke not kréol y raproche plus du français. Le kréol c’est not fierté not l’identité mem si néna dé trwa y di ke le kréol lé pa un’ lang’. kan mi té l’ékol mi souvien ke ban’ zenseignan té empêche a nou coz kréol, le français té okip un’ place important ici la Rényon. Le français na le stati de lang’ officielle, li lé parlé dan’ biro, à l’iniversité. Zeun zénérasion com nou la binyé dan la pa déranz a nou.

J’ai décidé de consacrer une page sur le créole. Pour moi le créole  de la Réunion se différencie des créoles antillais (martiniquais, guadeloupéen) parce que notre créole se rapproche du français auquel il a emprunté quelques mots. le créole c’est notre fierté et notre identité même si certaines personnes estiment que le créole n’est pas une langue mais un patois. je me souviens qu’à l’école les enseignants nous empêchaient de parler le français parce qu’il occupait et occupe toujours une place importante à l’école. Le français a le statut de langue officielle, il est utilisé dans l’administration, à l’université. En ce qui concerne la jeune génération cela n’a pas posé problème parce qu’elle est née alors que le français était déjà là.

Si la Rényon, na plein zendroi ou tout’ do moun y coz pa pareil le kréol, y existe un manièr parlé po le nord et le sud. Mi pens osi ke ban’ zancien zénération, sat’ nout gran paren, y parl’ un otre kréol ké ban’ zeun coméla.

A la Réunion, selon les endroits les gens ne parlent pas de la même façon, il existe une manière de parler au Nord et au Sud. En plus de cette différence géographique, c’est une différence générationnelle parce que nos grands-parents ont leur propre façon parler par rapport à nous.

Mé nou compren a nou kan mem, mem si lo ban’ prononsiasion et lo ban’ mots lé diféren.

Mais on se comprend tout de même, malgré la différence de prononciation et de mots.

Mwin va mèt po zot dé trwa mots kréols pou com sa zot y compren :

Voici quelques expressions créoles pour vous permettre de comprendre.

  • « vi amuz oula ? »: est-ce que tu tardes à arriver?
  • « so manké »/ »riskab » : peut-être
  • « na retrouvé » : au revoir
  • « a coz ou lé en graine coma? » : pourquoi est-tu aigris?
  • « lé gaillard »/ »lé dos »: c’est génial, c’est chouette
  • « kosa » : quoi? qu’est-ce que?
  • « la chien va souk a ou » : le chien vas te mordre
  • « mi yinm a ou »:  je t’aime
  • « gabié » : distributeur automatique de billet
  • « aster » : maintenant
  • « un babouk/un bib » : une araignée
  •  » tien bo larg pa » : ne pas se décourager
  • « ti lamp, ‘ti lamp » : avancer à son rythme, doucement mais sûrement

En kréol néna osi proverb, vwala dé trwa:

Quelques proverbes créoles :

  • « goni vide y tien pas d’bout » : ventre qui crie n’a point d’oreille
  • « gros poisson y becque su l’tard » :une bonne affaire se fait parfois attendre
  • « y fait pas la boue avant la pluie » : ne pas tirer de conclusion hâtives
  • « balay devant ot porte »: s’occuper de ses affaires
  • « ti hache y coupe  gros bois » : avec de la persévérance on arrive à ses fins
  • « la langue na pwin le zos »: il faut se méfier du barvardage
  • « kan y coz ek boucané, saucisse y rest pandillé » : quand on parle à Jean, Pierre n’a pas la parole
  • « guet’ ek lo zié, fini ek lo ker » : regarder sans profiter

Y existe osi com’ mwin la di pli haut bon pé diférence entre la manièr d’parlé ban’ moun le nord et moun le sud.

Comme je l’ai dit plus haut, il existe quelques différences entre le parler du Sud et le Nord.

Un moun y vien de Saint-Denis va dire :

Un dyonisien dira :   » ma vi a li dan’ somin, li té po travers’ pasaze piéton. »

« mi sa /mi sava manzé un gazon d’riz ek do grain. »

« zordi mi sa bat karé en vil »

Un moun  du sud ou dan lé hauts va dir :

Une personne qui vit dans les « hauts »/ »les plaines » dira :

 » ben ma vu a lu dan’ chemin; lu té en train de traverser pasage piéton »

« mi sa/ ma sava mangé un gazon d’riz ek grain »

« jordu mi sava bat’ un karé en vil »

Kan nou di « lu » ou « li » c’est po désigne un boug’, un  ‘ti garçon é ke po un’ fille nou va dir « elle » ou « li ».

Ainsi, on dit « lu » pour le Sud et « li » pour le Nord pour dire qu’on parle d’un homme, d’un petit garçon pour une fille on va dire « elle » ou « li »

Mi aimeré rajout un zafer , ma toujour entendu depi mwin lé ‘ti ke le moun le nord y di ke le moun du sud y sante kan y coz. Ben figir a zot ke lé vré parce ke kan mi parté vwar mon fami saint-Denis, kan mi coz mon ban’ tonton ek mon ban’ tatie y disé a mwin ke mi sante pareil ban’ moun y vive dan les hauts. La zot y ri de mwin la. Somen mon manièr cozé y pe pasé. Ban » moun y vive bien mem dan le hauts de la Rényon ben zot y sante plis kan zot y parl. Atten’ ma fé écout a zot un extrait :

Je rajouterais le fait que depuis toute petite j’ai toujours entendu dire que les sudistes  chantent quand ils parlent. Quand j’allais voir la famille à Saint-Denis, mes oncles et mes tantes rigolaient quand je me mettais à parler et ils me faisaient remarquer que je chantais. Mais je tiens à préciser que ma manière de parler n’est pas aussi exagérer que celle des gens des plaines .

 

La mi sa fé écoute a zot un otre l’extrait, sa d’ un moun y rest la Possession:

Je vous fait écouter un autre extrait, où c’est une personne qui habite à la Possession (Nord-Ouest) :

Mi propose a zot découv le kréol a traver lo ban’ liv français ke lé réadapté en kréol.

Je vous propose de découvrir à travers la réadaptation des bandes dessinées

français en créole.

mé somen néna dé trwa lé made in 974 :

Mais il en existe qui sont made in 974

 :      

Néna lo ban’ sanson lontan un pé folklorik  a traver lékel mi ve fer écoute a zot la lang’ kréol.  Ma touzour écout’ ban’ sanson la dépi tan ‘ti é mwin la envi partaz ek zot. Il y aussi les chansons d’antan folkloriques à travers lesquelles je voudrais vous faire écouter le créole. Ce sont des chansons de mon enfance et que j’aimerais partager avec vous.

« ‘Ti fler fanée » sa un sanson konu é ancien, écri par George Fourcade ke lé décédé na lontan d’sa.

« Ti fler fanée » est une chanson ancienne et célèbre, écrite par Georges Fourcade décédé il y a longtemps.

http://youtu.be/mnCWVrqTHlc Si zot y ve vwar lé parol clik si ce lien la : parole ‘ti fler fanée

Pour voir les paroles de la chanson cliquez sue ce lien.

Li la écrit osi un ote sanson ke ban’ zenseignan y appren’ ban’ marmay l’ékol, y apel « P’ti paille en queue » :

Voici une autre de ses chansons que les enfants apprennent  à l’école, « Pti paille en queue » : 

http://youtu.be/GZbGEODYaWc Po vwar lé parol mi envoy a zot clik la dsi :parole P’ti paiile en queue

Pour voir les paroles je vous envoi voir ce lien

Ou sinon néna osi lo ban’ ti comptine po baba, sat’ ma maman y santé po mwin. Les comptines créoles pour petits enfants comme « Dodo la minette » que me chantait ma mère.

« Dodo la minette »:

dodo la minette

l’enfant de Jeanette

si la minette y dodo pas

chat’ maron va souk a elle.

Ben vwala, mi espèr ke le plé a zot bokoup, é ke mem si le kréol lé pa enseigné à l’ékol, ben li va rest nout cosé pou des ané à venir li tien bo li  larg’ pas… J’espère que cela vous a beaucoup plu, et même si le créole n’est pas une langue enseignée à l’école elle restera pour nous notre langue pour toujours.

nar trouv’!!!!!!!!!!!!!!!!

A bientôt!!!!!

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s